A propos du suicide

Pilou: A la fin de l’atelier de dimanche, quand j’ai rebranché téléphone et mail, il y avait plein de messages.


Un compagnon de route sur le chemin s’était jeté sous un train dans la matinée de dimanche. Evidemment, le choc.


Didier: Vraiment désolé d’apprendre pour ton ami. Cette approche non duelle n’empêche ni la tristesse ni la compassion, bien au contraire. Par contre il n’est plus question de souffrance générée par des pensées “cela n’aurait pas du arriver, pauvre lui, pauvre moi, etc…"


Le suicide semble à première vue être une solution pour se débarrasser de la souffrance du mal-être, de l’angoisse existentielle, du sentiment de séparation. Ce saut physique semble être la seule chose qu’il semble être possible de faire quand le “saut existentiel” semble hors de portée, ou incompris.


Ceci étant, il n’y a pas d’erreur fondamentale. La “totalité de la Vie” a coopéré pour que cet événement survienne. Vu de nos angles minuscules, il est impossible de comprendre le pourquoi, mais il est possible de rester en cette Paix profonde qui sait, et connaît la perfection de cette Vie.

L'utilisation du contenu de ce site n'est pas soumis au copyright. 😃