Fake it until you make it

Christophe: J'ai donné rendez-vous à quelqu'un. Elle est très en retard et se justifie. Christophe lui répond : "Oui, mais moi j'ai aussi des impératifs...." et cette pensée est tout de suite vue hors jeu, car elle inclue un "moi". Si je "rejette" cette pensée du jeu, car ce n'est pas "ce que je suis vraiment" (Fake it until you make it) que deviennent les interactions inter - personnelles?


Didier: Il y a une énorme différence entre simplement émettre le son “moi" et croire que cela décrit une PERSONNE séparée, autonome, contenue dans un corps, etc….


Exemples:


"- Qui veut une pizza ?

- moi ! "

-> Ce sont des coordonnées de type GPS dans ce cas.


"- Désolé je suis en retard...

- Oui, mais moi j’ai aussi des impératifs!"

-> C'est une indication à propos du personnage qui - dans le script - n’est pas si disponible que ça. Est-ce que “CELA que je suis vraiment-vraiment” est concerné par ce retard ou ce manque de disponibilité, bien sûr que non ! Mais il n’empêche que son expression (moi j’ai aussi des impératifs) est parfaitement appropriée, en tant que danse entre les éléments en présence.


Ce dont je parle “Fake it until you make it” ne concerne jamais l’histoire du personnage, mais concerne l’impossibilité totale de créer une PERSONNE. 😃