L'expérience directe

Richèle: Une question vient de me traverser ! Pourquoi est-ce que je « sais » comme une évidence que tout ce qui est partagé par les « sages » est le réel sur notre Nature, mais que je n’en ai pas l’expérience directe ? Est-ce que c’est parce que j’en ai seulement la compréhension mentale ?


Pourtant ça me semble tellement évident, mais je suis encore soumise à des réactions, peurs et autres. C’est comme côtoyer un savoir profond et sa contradiction dans la matérialisation, mais c’est vu. Comment donc incarner ce savoir ?


Didier: Oui, il y a cette intuition qui vient d’une mémoire de notre enfance, de cette simplicité et de cet émerveillement d’une vie pas encore fragmentée en petits bouts, entre un “moi” et un “monde extérieur”…


Mais, paradoxalement, ce qu’il faut interroger n’est pas ton expérience directe, qui est toujours celle de cette Source à l’oeuvre, même si elle semble ajouter un élément "moi-Richèle". Cette vie ordinaire, ce monde-Richèle, est déjà et toujours celle de la Totalité, pas la Totalité + Richèle. Donc une forme d’attente que l’expérience soit différente pour valider cette Compréhension non-duelle est une roue de hamster. L’attente amène un sentiment de séparation, qui amène à son tour plus d’attente…


Donc ce qui n’est pas encore “aligné", n’est pas “ton” expérience de vie, mais une ou peut-être plusieurs croyances qui continuent à raconter en boucle une histoire de Richèle qui voudrait l’Eveil et qui n'arrive pas à l'atteindre...


La totalité de cette histoire personnelle est conceptuelle et hallucinatoire et, en son absence, la roue de hamster s’arrête : ce qui a toujours été là se révèle en l’absence du rêve ou du cauchemar de séparation.