Les élans du coeur

Sophie: À propos de notre libre arbitre, j’évalue bien tout l’aspect déterminé des comportements de Sophie, soit par l’inné génétique ( capacités physiques, sensorielles,etc...) soit par l’acquis éducatif, sociétal dans lequel elle a grandi… et c’est énorme, je l’admets... 😉


Mais qu’en est-il des élans du cœur? Justement quand on n’écoute pas la “ voix de la raison”, mais cet élan venu du fond de notre être, qu’on ne peut expliquer… n’est ce pas notre être profond qui nous indique un autre choix possible ?.. J’ai pris plusieurs décisions importantes comme cela, sans écouter ma “raison”… et ça m’a toujours été bénéfique !


Didier: Les élans du coeur…

Ils semblent si personnels, si intimes, si indépendants, mais est-ce vraiment le cas ?


De mon exploration, c’est juste la partie invisible de l’iceberg des causes et conséquences, le contexte NON visible qui vient d’une programmation, de mémoires, de la génétique, ou de traumas si intimes qu’ils ne peuvent être vus “à distance” comme objets : c’est juste “moi et les élans de mon coeur”.


Je te conseille de prendre un de ses élans, qui n’est bien sûr pas issu d'une raison apparente, qui serait certainement différente, mais de l’envisager de façon holistique sur la totalité de ton histoire de vie et de - peut-être - voir que ce “coeur", ce moi intime, vient en fait de l’immense partie immergée du script de ta vie.


Cette exploration, n’est juste qu’une accumulation de preuves de “Je n'ai pas de libre arbitre”. Cette analyse n’est pas finale, elle est intermédiaire.


L’étape suivante est de réaliser l’absence de celle (cette personne) - qui aurait ou n’aurait pas - de libre arbitre. Et quand cette réalisation éclôt dans toute son évidence, sa réalité et son vécu, la question des "élans du coeur” n’est pour sûr pas répondue, juste totalement dissoute, faute de combattante. 😉