top of page

Thé ou chocolat chaud ?

Alex: Quand je prends le temps d'examiner les choix que je fais et les décisions que je prends au cours d'une journée, en menant l'exploration de Ramesh Balsekar sur le libre-arbitre comme tu la conseilles, j'arrive habituellement à situer le contexte, et donc voir les raisons qui ont que tel choix a été fait et telle décision a été prise. Mais il y a des fois où ça bloque.


Je te donne une exemple. Comment expliquer qu'au petit déjeuner, je vais parfois choisir de me faire du thé ou du chocolat chaud et de prendre de la brioche ou des tartines. J'ai vraiment l'impression que c'est bien "mon" envie du matin qui guide mes choix: thé ou chocolat chaud, brioche ou tartines.


Didier: Ce que tu appelles "ton" envie du matin vient directement du contexte, c'est-à-dire ici le contenu de ton garde-manger!


Il serait vain d'imaginer toutes les possibilités de petits déjeuners au monde, certaines que tu ne connais même pas. Si tu habitais dans le sud de l'Inde, par exemple, le chocolat chaud ne serait pas une option, à moins d'habiter dans les montagnes.


Tu n'aimes pas le café. Il ne reste donc que 2 alternatives: thé ou chocolat.


Par ailleurs, la décision du jour pourrait venir du taux de sucre dans le sang qui va faire pencher pour le choix le plus sucré (en légère hypoglycémie) ou bien amener un très léger écoeurement qui serait donc en faveur d’un thé noir. Ou bien encore si tu es avec un ami qui préfère le thé... tout autre élément du même ordre.


Ce que je propose ici n’est pas une preuve de non-choix. C’est l’indication que plus on va dans les détails, moins on trouve de choix réel, et davantage une tendance qui va de 50/50 à 90/10 à 99/1 en faveur du contexte et non pas d'un choix. Et si on continue cela serait … 99.9/0.1 😉, etc...


Alex: Donc c'est pareil pour le choix du repas de midi. Je décide d'aller à la réserve pour prendre un bocal de lentilles "dahl indien fait maison" et j'en reviens avec des maquereaux à la moutarde. Est-ce la vue qui m'a embarqué dans ce choix ? Quelle raison derrière ce choix, je ne vois pas, si ce n'est "mon" envie...


Didier: Même raisonnement que pour le thé ou chocolat chaud ! Sauf que dans ta réserve, tu disposes d'un grand choix de possibilités aussi variés qu'un "dhal" et des maquereaux... 😂


Alex: Est-ce que l'envie peut être considéré comme une raison, un contexte ?


Didier: L’envie est la “plus grande pente” du torrent de Vie. Vois qu'il ne s'agit pas de "ton" envie mais de l'envie de la Vie qui s'offre dans l'instant. Et celle-ci n'a rien de personnel.


Comments


bottom of page