Didier.jpg

Didier Weiss

Le parcours du Gugusse, pour ceux et celles que cela intéresse... sinon passez votre chemin !

 

Didier vit en Inde du sud avec son épouse Cecilia et leur fille d'origine indienne, Ludivine, née en 2001.

 

Il a grandi dans l'est de la France et a fait des études en électronique et informatique, entrecoupées de lectures de Spinoza et du Livre des morts tibétain pour lesquelles il se passionne depuis l'adolescence.

Diplôme en poche, il "monte à Paris" et travaille une douzaine d'années en tant qu'ingénieur du son dans plusieurs studios d'enregistrement de musique. Il crée en 1990 son propre studio d'enregistrement à Paris, « Latitude 101 » se retrouvant ainsi dans la cour des grands du show business parisien. 😉

 

C'est ainsi que l'histoire s'écrit, entre les séances de studio de jour comme de nuit, mais également... les écrits de maîtres renommés vivants ou disparus, de la tradition zen aux mystiques chrétiens, en passant par Jean Klein, UG Krishnamurti, Ramana Maharshi, Nisargadatta Maharaj et Douglas Harding. La méta-poésie de Stephen Jourdain lui parle beaucoup...

 

Ce chemin professionnel tout tracé prend un tournant inattendu en 1992, suite à un séjour en Inde du sud. Plus que tentés par le projet d'Auroville, Didier et Cecilia revendent leur studio et se font la malle. En 1994, ils s'installent en tant que nouveaux arrivants dans cette ville – un gros village - en devenir. Ils sont devenus depuis des « Auroviliens » et à ce titre résidents permanents en Inde.

 

A son arrivée à Auroville, il apporte son énergie et compétences sans préférence là où les besoins de la collectivité l'appellent mais aussi lors de concerts et enregistrements, maintenant uniquement pour le plaisir. Mais c'est surtout le moment où cette recherche spirituelle ardente peut enfin pleinement s'approfondir et s'épanouir.

 

En 1995, il tombe sur les écrits de Ramesh Balsekar – un disciple et un des traducteurs de Nisargadatta Maharaj - enseignant d'Advaita. Il apprécie la clarté des propos de Ramesh et y reconnaît le parfum de cette Liberté tant convoitée.

 

C'est ainsi qu'il profite de la moindre opportunité pour se rendre chez Ramesh à Mumbai, pour quelques jours par-ci par-là sur une période de 3 ans, jusqu'à ce qu'une résolution émerge d'elle-même en octobre 1998.

 

En 2000, il crée "Sound Wizard", une entreprise spécialisée en acoustique architecturale pour l'industrie musicale et cinématographique indienne, qui le place à présent de l'autre côté de la console et de la scène. C'est une activité à plein temps qui lui permet de renouer avec sa passion pour le son. 

 

Didier est l'auteur de "Explorations non duelles - Retour au paradis perdu" - un livre publié en français par les éditions Accarias L'Originel en 2016. Ce livre est le fruit d'une abondante correspondance de plus d'un an avec Pierre Jutant, un chercheur alors assoiffé.

 

En dehors de son activité d'acousticien, il aime aussi à partager sa passion pour la non-dualité par le biais de rencontres en Inde. Et chaque année depuis 2017, il voyage en Europe pour proposer des entretiens ainsi que des ateliers intensifs.