top of page

Intimité avec mon corps

Robin: Je suis curieux de savoir s'il existe une sorte "d'intimité" particulière avec le corps-personnage. Il est vérifié que JE ne suis pas dans le corps, que JE ne suis pas le personnage avec son histoire, que JE ne suis pas plus les mains qui tapent sur le clavier que le passant que je vois par la fenêtre, etc...


Pourtant, au sein de l'histoire racontée, j'ai connaissance de l'entièreté ou presque de "la vie de Robin", des mouvements de la vie de ce corps qui semble "ici" alors que je ne connais rien de "la vie du passant" que j'aperçois, si ce n'est le vécu au moment où le passant passe. Pourquoi semble-t-il y avoir une intimité avec cet angle de vue qui "connaît" toute "la vie de Robin" ?


Didier: Excellente remarque ! Mais vois ici que tu confonds habitude, cohérence, consistance, avec l'Intimité.


L'Eveil amène l'Evidence que cette intimité est la même pour tout ce qui apparaît et disparaît, incluant le “passant qui passe”. “Intimité" est une expérience impersonnelle. ce n’est pas une expérience particulière, mais le parfum de l'unique “matériau” constituant la Vie, Présence, CELA que je suis, et par conséquent que “nous" sommes tous sans aucune exception.



Comments


bottom of page