top of page

Jack Kerouac

Extrait d'une lettre écrite par Jack Kerouac à son ex-femme en 1946


"Ceci est un message qui m'a été transmis sous un pin en Caroline du Nord par une froide nuit d'hiver au clair de lune. Il disait que Rien ne s'était Jamais Passé, alors il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Tout est comme un rêve. Notre essence intérieure est extase. Nous n'en sommes pas conscients à cause de nos esprits pensants. Mais notre véritable nature sait que tout va toujours bien, et ceci pour toujours et toujours.


Ferme les yeux, repose tes mains, arrête de respirer pendant 3 secondes, écoute le silence au sein de l'illusion du monde, et tu te souviendras de la leçon que tu as oubliée, qui t'a été enseignée dans l'immense nuage doux de la voie lactée, dans d'innombrables mondes, il y a longtemps et même pas du tout.


Tout est un vaste espace éveillé. Je l'appelle « l'éternité dorée » et elle est parfaite. Nous ne sommes jamais vraiment nés, nous ne mourrons jamais vraiment. Cela n'a rien à voir avec l'idée imaginaire d'un moi personnel, d'autres moi, de nombreux moi partout. Le moi n'est qu'une idée, une idée mortelle. Ce qui passe est une chose. C'est un rêve déjà terminé, il n'y a rien à craindre ni aucune raison de se réjouir.


Je le « sais »pour avoir passé des mois à contempler des montagnes des heures durant. Elles ne montrent jamais aucune expression, elles sont comme un espace vide. Crois-tu que le vide de l'espace s'effritera un jour ? Les montagnes s'effriteront, mais le vide de l'espace, qui est l'unique essence universelle de l'esprit, le vaste Eveil, vide et éveillé, ne s'effritera jamais parce qu'il n'est jamais né."


Jack Kerouac


En 1969, à l'âge de 47 ans, Kerouac meurt d'une hémorragie abdominale causée par une vie entière de consommation excessive d'alcool.

Comments


bottom of page