Jiddu Krishnamurti - Fin de la souffrance

Il n'y a pas de fait sans mort de l'idéal, de la finalité, du but, qui ne sont que des fuites.


La mort de ceux-ci ne laisse que le fait qui subit alors une mutation fantastique. Mourir au temps c'est vivre dans le présent, c'est la fin de toute souffrance.