top of page

L'imaginaire pur

Christophe: Tu as dis pr茅c茅demment sur ce blog que "Tout ce qui est EST visible : donc cette 芒me, ce centre suppos茅 de perception, ce centre de contr么le localis茅s dans un corps ou dans une t锚te EST UN REVE 馃槂"


Pourrais-tu m'expliquer ce que tu entends par le mot "visible" ? Par ta phrase, il me semble que les pens茅es sont exclues. Bref c'est quoi "visible" ?


Didier: J鈥檃urais d没 mettre des 鈥 " 脿 鈥渧isible鈥, je le fais de ce pas鈥 je me rends compte que ce n鈥檈st pas forc茅ment clair.


En effet, les pens茅es ne sont pas exclues de cette 鈥渧isibilit茅鈥, on pourrait dire 鈥渢out ce qui est manifest茅鈥 ou bien 鈥渢out ce qui appara卯t鈥 : perceptions, pens茅es, 茅motions.


Cette pens茅e que tu crois vraie d鈥檜n moi s茅par茅 et autonome, pointe vers quelque chose qui - apr猫s une v茅rification tr猫s minutieuse - n鈥檈xiste pas, n鈥檃 jamais exist茅 et n鈥檈xistera jamais. Il ne s'agit que d'une 鈥減ersonne suppos茅e", ou d'une 鈥溍e suppos茅e", par exemple.


La pens茅e 鈥渕oi鈥 est bien 鈥渧isible鈥 mais pointe vers un 鈥渋nvisible鈥, un suppos茅, une histoire, un conte. La pens茅e 鈥渕oi鈥 est bien r茅elle mais est de l鈥檌maginaire pur.


En le monde-Didier, il peut bien appara卯tre des pens茅es de licornes, de l鈥檌maginaire pur, de l鈥檌nvisible, mais 脿 aucun moment ces pens茅es ne pr茅tendent d茅crire autre chose que du r锚ve, du concept, et en ce sens ce r锚ve est 鈥渟ain鈥, - 鈥渟ain鈥 d'esprit, si j'ose dire... !


Par contre une forme de folie serait de croire que la pens茅e 鈥渕oi鈥 pointe vers quelque chose d鈥檌nvisible et de bien r茅el, telle l鈥檃pparition d鈥檜n monstre suppos茅 sous le lit d'un gamin.

bottom of page