L'intelligence de la Vie

Christophe: En règle générale, la société exige de se comporter selon certaines règles. Il y a souci de ce que pensent les "autres", parfois peur d'être jugé par les "autres", il y aurait devoir envers les "autres", et en particulier un comportement à avoir avec les "autres". Qu'en est-il pour Didier ?


Didier: La peur d’ère jugé, ou même le fait d’être préoccupé par ce que pensent les autres, peut effectivement totalement disparaître en cette Evidence qui apparaît à un moment donné : personne n’a jamais eu le libre arbitre, donc tout jugement ou toute peur d'un jugement ne peut ainsi plus apparaitre.


Par contre cela ne rend ni demeuré ni insensible, la compassion est toujours là, et même il n’y a que ça ! Etre present, avoir une écoute ou un mot gentil envers quelqu'un qui passe par un moment critique va être complètement naturel.


Les règles du jeu de société, de hiérarchie, de bienséance, de compassion, ne s’effacent pas d’un coup en cette Compréhension. Elles sont toujours bien actives, bien réelles et authentiques. Elles s'en trouvent facilitées et amènent donc le comportement ou la parole justes dans l'instant.


Une "position non duelle” qui dirait “Pourquoi devrais-je me soucier de "l‘autre" puisqu'il n’existe pas.” ou bien, “Tant pis pour ceux que cela blesse, je ne dis que la Vérité.”, viendrait d’une compréhension incomplète de la non dualité : quelqu’un qui serait libre de tout dire et de tout faire, c'est-à-dire qui se situerait au delà de ce script de vie.


Il n’y a personne au delà ou en deçà du script, il n’y a que le Script. Et quand l’idée "d’une personne - ou de son absence - qui devrait faire ou se comporter comme ceci ou comme cela" disparaît totalement. Il reste cette Vie qui se goûte directement et prend soin d’elle-même sans être aucunement concernée par ce qui constituerait une posture dite “éveillée" ou “libre”.


Il n’y a que ce Torrent, fait de tous les éléments en présence - dont les règles sociétales et conditionnements font partie - et la vraie Liberté est d’être libre de tout reflexion du type : “il faudrait que... ” ou "il ne faudrait pas que...". Cela s’appelle l’Intelligence de la Vie, et ne pourra jamais se mettre en formules ou en boite. 😉