top of page

Moi, je crée !?

Isabelle: Je constate que de plus en plus de personnes parlent de "J'ai réalisé que je suis Dieu" "Je suis libre de choisir et de créer"... "Je suis l'Amour qui crée tout"... Peut-être que la "libération", pour mettre un mot, apporte un autre regard et une certitude de toute puissance, de choix, de créations, de loi d'attraction... mais j'ai des doutes.


J'ai écouté ton intervention de mars chez Olam au sujet de la liberté, qui a beaucoup résonné, notamment ta réserve quant à dire que la "Source" serait libre. Libre de quoi ?? Puisqu'elle est un potentiel illimité et que tout est possible.


Je me dis que, dans ce monde de l'Eveil de plus en plus présent sur les réseaux sociaux, cela peut prêter à confusion. En tout cas, c'est bien ressenti chez moi. Il y a comme une dissonance perturbante et je ne sais pas vraiment quoi en penser, j'ai l'impression que ça ne tient pas la route, parce qu'en réalité, c'est tout simplement impossible de le dire.


Didier: Effectivement, cela ne tient pas du tout la route, et le pourquoi est effectivement, comme tu l’as bien noté, décortiqué dans l’émission OLAM récente “L’Être Libre”.


Le contexte de ces personnes qui partagent sous cet angle est courant et bien documenté dans de nombreuses traditions. Ces "enseignants" plein d'enthousiasme sont encore très “jeunes” en cette Découverte, ils/elles n’ont peut-être pas encore compris qu’ils étaient sous l’influence subtile de "Ananda Maya Kosha” (appelé en ces termes dans l’Advaïta Vedanta).


Cela vient de 2 évidences qui apparaissent en même temps:

- Je SUIS cet acte créateur jaillissant (et fait de) la Source.

- Cette Créature (le monde Isabelle per exemple) est intime, moi-même..


Cela donne sous l’influence de "Maya la plus raffinée” :

Moi-même je crée, j’ai donc le libre arbitre !

La confusion vient d’associer ces mots “séquentiellement", "Moi-même + Je Crée”


En réalité ce sont 2 aspects de cette même et unique Réalité:

- Acte Créateur

- Intimité moi

Qui - en réalité - apparaissent "en parallèle", ou plus précisément comme 2 parfums émergeant "en même temps".


Voilà, c’est simple à dé-construire quand il y a disponibilité pour cela. Cette Maya particulière procure un “high” de super puissance qui crée une dépendance. De plus, c'est captivant pour celui qui entend ce message et manque peut-être de discernement. Mon expérience est qu'il n'y a que peu de possibilité de réceptivité à ce propos. 😉

Comments


bottom of page