top of page

Personne & personnage (encore !)

Christophe: Il y a de l'accrochage ou en tout cas une difficulté à discerner ce qui relÚve du personnage et ce qui relÚve de la personne.


Didier: Ce n’est pas au niveau des “effets”, des comportements particuliers, ou d’une posture spĂ©cifique que se situe la distinction entre personnage et personne.


Si on prend le personnage d’Asterix, il est dĂ©fini Ă  tous les niveaux. Il a une apparence physique, une Ă©nergie, des traits positifs et nĂ©gatifs, des Ă©motions positives et nĂ©gatives exprimĂ©es, etc... qui relĂšvent de son personnage mĂȘme. C'est grĂące Ă  ces caractĂ©ristiques qu'on va pouvoir distinguer Asterix de Christophe qui lui sera dĂ©fini par d'autres caractĂ©ristiques propres au personnage de Christophe. Donc ce n’est pas dans une liste descriptive d'un personnage qu’on pourra discerner une soit-disant “personne”.


Vu à la 3ùme personne (un ami observant Christophe), on ne pourra jamais deviner s'il y a encore des traces de croyance en une “personne”.


Par contre Ă  la 1Ăšre personne, du point de vue de l’angle "Christophe", n’est-il pas simple et Ă©vident qu’il n’y a pas de personne Asterix qui sous-tend le personnage Asterix ? Et donc - quand c'est vu et compris Ă  la racine - qu'il n'y a pas de personne Christophe qui sous-tend le personnage Christophe ?


Tout ce qui est est "visible": et donc cette soit-disant Ăąme, ce centre supposĂ© de perception, de contrĂŽle, localisĂ©s dans un corps ou dans une tĂȘte est un rĂȘve... 😃


Le personnage est 100% visible. La personne est imaginaire.


VoilĂ , un petit resumĂ© pour couper court Ă  la tentation d’échafauder des scĂ©narios de plus en plus complexes, et continuer Ă  se demander longtemps oĂč diable est donc la personne et oĂč donc est le personnage. 😉


La personne est imaginaire. Une pure fiction !



Comments


bottom of page