Pourquoi donc explorer ?

Sébastien: A écouter le message de la non dualité radicale, m'est venue une question. J'ai entendu dire plusieurs fois que la réalisation du soi est acausale. Et il me semble aussi que c'est bien ce que tu exprimes dans ton livre.


La reconnaissance de notre vraie nature n'est pas la conséquence d'une cause. Alors qu'est-ce qui fait que toi - ou d'autres - proposiez des pratiques d'exploration, de méditations et que, dans le même temps, vous dîtes que ça ne conduit à rien puisqu'il n'y a personne ?


Didier: Le fait que ce soit acausal n’empêche pas une forme de relation, au sein du temps et de l’espace.


Pour une meilleure compréhension, prenons cette description faite par un philosophe ancient (je ne sais plus qui, Platon?) qui décrit un observateur regardant à travers un mur contenant une fente un peu en hauteur. L'observateur ne sait pas ce qu'est qu’un chat. A chaque passage d'un chat de l’autre côté du mur, devant la fente, il conclut :


- Il n’y a pas de queue sans qu'une tête apparaisse préalablement. Donc la cause de passage d’une queue est le passage d’une tête !


Donc, si on considère que la totalité d’un angle de vue particulier (temps & espace) est l’immense corps (du chat cosmique 😉) QUE NOUS SOMMES, il semble qu’une apparition à une coordonnée spatio-temporelle particulière a été causée par des événements “extérieurs” préalables. Pour cela, il faut tout d’abord couper cette Totalité en petits bouts séparés et les faire interagir. Ces 2 mouvements sont hallucinatoires. 😉


Sébastien: Cela me choque que certains enseignants proposent en Satsang diverses pratiques qui renforcent le sentiment d'identification, même si, de temps en temps, ceux-ci rappellent aux chercheurs qu'il n'y a personne.


Didier: Oui, il y a un risque de renforcer l’idée d'un "gugusse qui doit travailler dur pour atteindre l’Eveil”; ce qui - effectivement - peut aggraver le cas, par une identification, une relation de cause à effet dans les mains du personnage. Il faut éviter l’écueil dans la mesure du possible.


Ceci dit, l’autre proposition “l’Eveil n'apparaîtra jamais par/grâce à un Satsang avec x, y, z” n’est pas vraie. Ce serait considérer que rien n’est lié, alors que tout est "signe avant-coureur" d’autre chose, non pas comme cause mais comme une manifestation séquentielle de cette Totalité indivisible.


“Empêcher" ce dévoilement séquentiel avec des concepts tels que: “il n’y a rien à faire, pas de pratique, personne pour le faire” est souvent signe avant-coureur de non-Eveil !😂. C’est une autre possibilité d’exploration temporelle, une autre histoire, tout simplement, rien de grave, mais en ce qui nous concerne ici… ce ne sera pas très efficace !