Tout a une cause ?

Cathy: Je butte sur la proposition de vérifier que tout provient d'un facteur précédent (que tout effet est engendré par une cause), ce qui a l'air d'aller à l’encontre de voir l'émergence a-causale des événements, qui m'est bien plus familière.


C'est un peu comme si je devais réapprendre à lire à l'envers, c'est à dire sur le plan des causes et effets. C'est peut être là que tu dis que ça va trop vite de partir directement sur l'acceptation de l'unité de la Conscience...


Je ne sais plus par quel bout prendre cette proposition. J'ai le cerveau qui vrille !


Didier: OK, on va y aller étape par étape:


- Dire que "tout est a-causal" reste juste du domaine des concepts, de la croyance non-duelle car cela ne peut pas être vérifié directement.


- Tout d’abord nous vérifions dans notre expérience que TOUT a une cause. Comment faire?Nous sélectionnons une décision qui nous paraît avoir été prise de manière “indépendante” et constatons qu’elle n’est apparue que par les “éléments en présence” qui sont : ce qui est présent MAIS AUSSI ce qui est absent (de ne pas savoir quelque chose est un élément de décision).


- Ces éléments en présence sont eux-mêmes générés par d’autres éléments (ou leur absence), et de fil en aiguille on vérifie que TOUT est dépendant de TOUT. Jusqu'au big bang. 😃


- À partir de là, il devient évident que chaque action, chaque mot, chaque pensée, chaque émotion, demande la “coopération" de la manifestation dans sa totalité (temps & espace).

- Il est ainsi intimement vécu que c’est équivalent à "pas de cause", qui en fait veut dire “pas de cause particulière”. Mais ce n’est maintenant plus une croyance, cela a été vérifié.