top of page

Vivre en ashram ?

Chantal: J’en ai assez d'être entourée de personnes (amis et hôtes) qui vivent principalement des histoires du petit personnage. Je sais bien qu'ils n'y peuvent rien mais je me sens souvent vidée et me retrouve avec des fréquents maux de tête, moi qui aspire au calme. Je sens que j'aurai besoin de silence et de temps pour me re remplir de cette belle énergie qui m’habite. Comment ou quoi faire pour trouver un endroit où cultiver cette paix ?


Didier: Je comprends que cette simplification en nos vies ne s’accommode pas bien du “socialement correct”, et que ces interactions bruyantes ne font plus grand sens. C'est de là que sont nées dans toutes les traditions des lieux dédiés du type ashrams, monastères, grottes, forêts et nature profonde… où se retirer du monde tel qu'il est "normalement" conçu.


Ces "endroits protégés”peuvent être utiles à un certain moment du chemin, pour révéler ce Silence que nous sommes vraiment. Vivre en ashram quelque temps, pourquoi pas? Une autre option serait peut être de prendre un congé sabbatique et de louer pour quelques semaines/mois une petite maison dans un hameau perdu, histoire de te faire plaisir tout simplement, de ressentir la vacance, et d'explorer le silence dans cette solitude qui n'en est pas une.


Mais dans une perspective complète, ce Silence est réalisé pour être au delà des sons et de l'absence de sons, au delà des interactions sociales et de leur absence, donc indépendant de toute situation. La “belle énergie” dont tu parles ne t’habite pas, elle ne te remplit pas, elle est cette Vie même que tu es, qui n'a pas besoin d’un script particulier pour se vivre.

ความคิดเห็น


bottom of page